3.- La prière juive

es peuples de l'antiquité, comme on l'a vu précédemment, étaient polythéistes. Seuls les descendants d'Abraham seront monothéistes. C'est vers l'an 1850 av. J.C. que vécut Abraham avec lequel Dieu fit une alliance perpétuelle se révélant comme «son» Dieu et celui de ses descendants. Soutenu par les patriarches et les prophètes, le culte en un Dieu unique perdurera chez le peuple élu malgré l'influence des nations avoisinantes.

Les Hébreux s'adressaient à un Dieu personnel dont la présence se manifestait dans la Tente de la rencontre contenant l'Arche d'alliance et, plus tard, dans le Temple de Jérusalem construit par Salomon. Les prêtres, les Lévites, immolaient des sacrifices pour le pardon des péchés, et présentaient à YHWH des offrandes d'action de grâce. Les Juifs montaient au Temple quelques fois par année dont à l'occasion de la Pâque. De nombreuses prescriptions rituelles contenues dans la Loi transmise à Moïse (la Torah) donnaient un sens religieux aux activités quotidiennes. La prise de Jérusalem par les Romains en 70 de notre ère et la destruction de son temple mirent fin à un culte centré sur le temple. Débuta alors pour les juifs ce qu'on appelle l'ère rabbinique. Les rabbins, s'appuyant sur le Talmud, seront les garants de la tradition auprès des juifs dispersés à travers le monde. Tout juif est lui-même un transmetteur de la foi. Les synagogues continueront d'être des lieux de rassemblement pour la prière et la lecture des Écritures.

Avant la venue de
Yéchoua, Jésus, la plupart des juifs soupiraient après la venue d'un messie libérateur de son peuple. Après la venue de Jésus et la prise de Jérusalem, les opinions sur le messie sont partagées et tendent plutôt vers une libération intérieure.Tandis que certains attendent toujours un messie, d'autres croient en une ère messianique et d'autres encore ne donnent pas un sens littéral aux citations bibliques sur le messie. Pour les juifs messianiques, assez répandus de nos jours, Jésus est vraiment le messie annoncé par les prophètes qui apporte le pardon de YHWH par l'effusion de son sang. Il n'est pas Dieu puisque Dieu est unique. L'affirmation d'un juif contemporain résume sans doute bien les diverses tendances qui, en définitive, sont un désir de Dieu: Le messie vient pour tout juif quand il est prêt à l'accueillir.

La prière juive contemporaine

Le juif d'aujourd'hui, comme celui d'hier, prie un Dieu qu'il sait proche de lui, créateur de toutes choses et tout-puissant mais aussi tendre et miséricordieux. Il le craint et l'aime tout à la fois. Les psaumes qui datent de l'époque davidique, qu'il chante et prie, le font vibrer à toute une gamme de sentiments humains et mystiques.

Les prescriptions concernant les rites, l'observance du shabbat, du seder, du Yom Kippour, de la cacheroute (alimentation) sont observées avec plus de rigueur chez les juifs orthodoxes, avec moins de rigueur chez les juifs réformés. La circoncision est généralement pratiquée comme signe d'alliance avec YHWH.

Le juif prie trois fois par jour en rappel des trois sacrifices offerts au Temple de Jérusalem: le matin, l'après-midi et le soir. La prière du matin est dédiée à Abraham, celle de l'après-midi à Isaac et celle du soir à Jacob. Pour ces prières, il porte le kippa (calotte) par respect pour Dieu, et un châle de prière, le talit. Un groupe de prière est composé d'au moins dix hommes (quorum) et peut se réunir partout pour prier.

Les juifs se tournent physiquement et spirituellement vers le Temple de Jérusalem pour prier, Jérusalem représentant la porte des cieux. La prière doit être récitée debout, ou assis, jamais à genoux ou prosternés. Pendant leur prière, les juifs se balancent d'avant en arrière, mouvement ayant pour but de se détacher des préoccupations terrestres.

La prière juive est composée de louanges à Dieu, de requêtes et d'action de grâce pour les bénédictions reçues. Le Shema Israel  (Deutéronome 6,4) Écoute, Israël, le Seigneur notre Dieu est l'unique Seigneur est une profession de foi et une des plus importantes prières du judaïsme, à réciter partout: au lever, au coucher, sur le chemin, dans son foyer, sur son lit de mort.

Le Shema Israel

Écoute, Israel! Le Seigneur notre Dieu est le Seigneur UN.
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur,
de tout ton être, de toute ta force.
Les paroles que je te donne aujourd'hui
seront présentes à ton coeur; tu les répéteras à tes fils;
tu les leur diras quand tu resteras chez toi
et quand tu marcheras sur la route,
quand tu seras couché et quand tu seras debout.

(Deutéronome 6, 4-7 - Traduction Oecuménique de la Bible)







Pour en savoir davantage


Le Judaïsme

La prière juive


La Torah
La Torah de Moïse comprend les cinq premiers livres de la Bible, le Pentateuque.
Ce mot désigne aussi l'ensemble de la Loi juive.

Le Talmud
Recueil des commentaires de la Torah.




La Ménorah
Chandelier à sept branches, un des plus anciens symboles juifs.

Les Noms de Dieu
dans le judaïsme



Juif en prière portant le talit


La Prière

3. Juive
4. Musulmane
5. Chrétienne
5.1. du coeur
5.2. biblique
5.3. monastique
5.4. mariale
5.5. oraison
5.6. adoration
5.7. intercession
Les liens seront faits suivant la publication.